Régimes d’imposition

S’informer | Régimes d’imposition

En tant que profession libérale, vous devez soumettre votre activité à un régime d’imposition.

Deux régimes s’offrent à vous :

  • le régime déclaratif spécial (ci-après désigné régime du micro-BNC),
  • le régime de la déclaration contrôlée (ci-après désigné régime du réel).

Le régime déclaratif spécial

Sans option contraire de votre part, ce régime du micro-BNC s’appliquera  :

Avantages

Il permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire pour les frais professionnels de 34 % sur les recettes encaissées.

Exemple : j’ai perçu 60.000 euros de recettes.

  • L’administration fiscale m’octroie un abattement forfaitaire de 34% soit 20400€ représentatif de mes dépenses.
  • Je serai imposé sur un bénéfice de 39.600 euros.

Au régime du micro-BNC, tout est compris dans l’abattement forfaitaire de 34 %, c’est parfois un avantage si vous avez peu de dépenses, c’est parfois un inconvénient car vous n’avez donc pas la possibilité de déduire plus.

Au niveau comptable, les obligations sont simplifiées. Vous êtes dispensé de la tenue d’une comptabilité. Vous devez simplement tenir un livre des recettes qui présente le détail journalier des recettes professionnelles en mentionnant l’identité de la personne qui règle, le montant des honoraires perçus, la date et le moyen de paiement.

Conditions

Pour l’année 2020, le régime du micro-BNC s’applique aux professionnels dont les recettes n’excèdent pas 72.600 euros au cours de l’une des deux années précédentes (2019 ou 2018).

Début d’activité

Vous débutez votre activité en 2020, n’ayant pas de recettes de référence pour 2018 et 2019, ce régime s’applique de plein droit l’année de création (2020) et l’année suivante (2021).

Les recettes doivent être ajustées s’il y a lieu au prorata du nombre de jours.

Par exemple, j’ai débuté le 1er avril 2020 :

  • en 2020 j’ai perçu 58.500 euros de recettes (soit 77.860 euros pour 366 jours), je peux appliquer le régime du micro-BNC pour 2020 étant l’année de création.
  • en 2021, j’ai perçu 76000 euros de recettes : je peux appliquer le régime du micro-BNC pour 2021 étant l’année suivante de la création.
  • en 2022 quel que soit mes recettes je dois abandonner le régime du micro-BNC (2020 en équivalent 366 jours ainsi que 2021 étant supérieures à 72.600 euros), je dois choisir le régime fiscal du réel développé ci-après.

Cas général

En pratique, il convient de se référer à 2018 dans l’hypothèse où le montant des recettes 2019 excède 72 500 euros.

Exemple 1 : Je suis en micro-BNC en 2019 et j’ai perçu en 2019 : 69.000 euros de recettes  je peux appliquer le régime du micro-BNC pour 2020 quel que soit le montant des recettes encaissées.

Exemple 2 : Je suis en micro-BNC en 2019 j’ai perçu : 75.000 euros de recettes, je me réfère à 2018 où j’ai perçu 71.000 euros de recettes  je peux appliquer le régime du micro-BNC pour 2020 quel que soit le montant des recettes encaissées.

Exemple 3 : Je suis en micro-BNC en 2019 j’ai perçu 75.000 euros de recettes, je me réfère à 2018 où j’ai perçu 74.000 euros de recettes  je dois abandonner en 2020 le régime du micro-BNC et appliquer le régime du réel.

Vous êtes donc obligatoirement imposé d’après le régime de la déclaration contrôlée n° 2035 (réel) la première année qui suit le dépassement du seuil deux années consécutivement.

Formalisme

Recettes à déclarer

Les recettes à déclarer correspondent aux sommes effectivement encaissées au cours de l’année, déduction faite des honoraires rétrocédés à des confrères.

Obligations déclaratives

Vous portez directement le montant de vos recettes annuelles dans la déclaration des revenus (n° 2042C PRO ) rubrique 5HQ

Le régime de la déclaration contrôlée

Les professionnels soumis au régime du réel doivent établir une déclaration fiscale n° 2035 qui leur permet de calculer leur bénéfice : recettes encaissées – dépenses payées.

Conditions

Obligation

Vous relevez du régime du réel si vous êtes exclu du régime du micro-BNC en raison du dépassement des seuils (voir ci-dessus).

Option

Vous pouvez aussi exercer une option pour le régime du réel.

L’option doit être exercée dans les délais prévus pour le dépôt de la déclaration 2035 Elle n’est soumise à aucun formalisme et résulte de la souscription de la déclaration 2035 dans le délai légal.

Exemple pour la déclaration des revenus 2020, la date de dépôt devrait être le 18 mai 2021.

Avantages

Déduction des dépenses réelles

Vous déduisez vos dépenses réellement engagées, qui dans certains cas peuvent être plus importantes que l’abattement forfaitaire de 34% prévu au régime du micro-BNC.

Par exemple si vous avez :

  • des frais de déplacement importants,
  • des loyers pour local professionnel,
  • des redevances de collaboration dans le cadre d’un contrat de collaboration,
  • des cotisations à des régimes facultatifs : mutuelle, prévoyance, retraite dans le cadre de la Loi Madelin ou dans le cadre des nouveaux Plan Épargne Retraite.

Déduction des amortissements

Si vous devez investir (achats supérieurs à 600 € TTC) : matériel, véhicule ou aménagement d’un local… le régime du réel vous permet de déduire les amortissements sur ces biens chaque année, pas au régime micro-BNC.

Bénéficier d’avantages fiscaux

Le régime du réel permet de bénéficier des dispositifs réservés aux contribuables imposés selon un régime réel :

  • réduction pour frais de comptabilité,
  • crédits d’impôt formation (plafond 40 heures x 10.15€)
  • exonération fiscale prévue si vous exercez dans les zones de revitalisation rurale.

Détail sur l’option

Durée de l’option

L’option est valable un an, puis reconduite tacitement chaque année pour un an.

Renonciation à l’option

Si vous désirez renoncer à votre option au régime du réel, vous devez notifier votre choix à l’administration avant le 1er février de l’année suivant la période pour laquelle l’option a été exercée ou reconduite tacitement.

En pratique, l’option exercée entre le 1er février et la date limite de dépôt de la déclaration 2035 engage pour
deux ans.

Exemple : en 2020 je relevé du régime du micro-BNC (mes recettes en 2019 ou en 2018 étant inférieures à 72.500 euros), j’opte pour le régime du réel en déposant une déclaration 2035 le 15 mars 2021.

Cette option est valable un an, au titre du bénéfice de l’année 2020.

En tout état de cause, je ne peux pas dénoncer l’option avant le 1er février 2021, l’option est donc reconduite tacitement pour les revenus de l’année 2021.

Micro-BNC ou déclaration 2035 ?

Il est intéressant d’opter pour la déclaration au réel si vos charges représentent plus de 34 % de vos recettes.

Exemple 1 : je débute l’activité en octobre 2020, pendant les 4 premiers mois j’ai beaucoup de dépenses et peu de recettes. Me déclarer au régime du réel fait donc apparaître un bénéfice faible, ce qui m’évite de payer des impôts la première année d’exercice.

Exemple 2 : en 2020 j’ai perçu 80.000 euros de recettes, je suis collaborateur et verse une redevance de 15% de mes recettes, d’après mes estimations le total de mes dépenses est supérieur à 34 % de mes recettes.

Me déclarer au régime du réel me permet de déclarer un bénéfice 48800 €, inférieur à celui du régime du micro-BNC 80.000 € – abattement de 34 % = 52.800 €.

Flash info
URSSAF

La gestion de votre compte « praticien ou auxiliaire médical » auprès de l’Urssaf évolue au 1er janvier 2021. Il sera  géré par le Centre dédié aux praticiens et auxiliaires médicaux, créé au sein du réseau Urssaf avec ce numéro de téléphone dédié : le 0806 804 209  (appel non surtaxé).

Un nouveau numéro de compte Urssaf vous sera  attribué début janvier, pour vos déclarations et cotisations de praticien et auxiliaire médical.

L’échéancier  « Vos cotisations URSSAF  2021 » reste inchangé  jusqu’à votre prochaine déclaration de revenus (DS PAMC), à réaliser en avril ou mai  2021.

Vous pouvez aussi le consulter dans  votre espace en ligne (rubriques : « Compte » > « Situation du compte » > « Echéancier »).

La CFE 2020 : à régler pour le 15 décembre !

Aucun envoi postal ! Pour consulter et payer la Contribution Foncière des Entreprises 2020,  vous devez vous connecter sur le site www.impots.gouv.fr, dans votre espace professionnel.

Un report exceptionnel au 15 mars 2021 a été voté pour les professionnels les plus touchés par la crise sanitaire Covid-19. La demande doit être adressée, par courriel, auprès de votre service des impôts des entreprises.

Modification des rendez-vous individuels

Au vu de la situation sanitaire actuelle, les rendez-vous individuels prévus seront remplacés par des rendez vous téléphoniques. L’ANGIIL est à votre disposition pour vérifier votre comptabilité et vous donner les conseils à mettre en place avant le 31 décembre.

Tous vos avantages adhérents

En plus de vous accompagner dans vos démarches comptables et fiscales, l’ANGIIL vous assiste dans la gestion de votre activité en vous proposant outils, formations et séminaires.

Découvrez les + d'Angiil