Actualités | INDEMNITE INFLATION DE 100 € : LES INDEPENDANTS Y ONT DROIT AUSSI !

INDEMNITE INFLATION DE 100 € : LES INDEPENDANTS Y ONT DROIT AUSSI !

Annoncée par le Premier Ministre le 21 octobre dernier, l’indemnité inflation de 100 € devrait être versée à 38 millions de Français. Parmi eux, les travailleurs non-salariés y sont bien éligibles… mais sous certaines conditions. L’Angiil fait le point…

 

L’annonce a eu lieu pendant le journal de 20h sur TF1 le 21 octobre dernier. Pour faire face à la hausse des prix de l’énergie et des carburants, Jean Castex révèle qu’une « indemnité inflation » de 100 € verra le jour avant la fin de l’année 2021. Le Premier Ministre cite alors parmi les bénéficiaires uniquement les salariés, salariés de la fonction publique et les retraités. Mais pas un mot sur les travailleurs indépendants

 

ELIGIBILITE DES TRAVAILLEURS NON-SALARIES

 

Début novembre, le tir est rectifié. Le site internet du Ministère de l’Economie et de Finances le promet : « 38 millions de Français (salariés, indépendants, retraités, bénéficiaires du RSA ou de l’allocation aux adultes handicapés…) vont percevoir une indemnité inflation d’un montant de 100 € ». Seule condition : « gagner moins de 2000€ net par mois ». Voilà pourquoi Jean Castex qualifiait sur TF1 cette indemnité d’ « indemnité classe moyenne »…

Concrètement, cette indemnité sera versée en une seule fois à chaque bénéficiaire. Les 100 € ne seront soumis à aucun prélèvement fiscal ou social et ne seront pas pris en compte dans les conditions de ressources pour le bénéfice des aides sociales, ni pour le calcul de l’impôt sur le revenu.

 

VERSEMENT EFFECTUE PAR L’URSSAF

 

Pour les travailleurs indépendants, l’aide sera versée directement par l’Urssaf en décembre 2021. Pour y être éligible, trois conditions cumulables seront nécessaires :

  • être toujours en activité comme travailleur indépendant en octobre 2021
  • exercer en métropole, dans les DOM ou à St Pierre et Miquelon
  • avoir perçu un revenu d’activité inférieur à 2000 € nets par mois pour l’année 2020, autrement dit un BNC (Bénéfice Non Commercial) inférieur à 24 000 € en 2020. Pour connaître votre situation personnelle, tout dépend de votre régime d’imposition : si vous êtes au réel, consultez votre déclaration 2035 ; si vous êtes au micro-BNC, consultez votre revenu après abattement (recettes – 34%).

 

Le versement des 100 € sera alors automatique : il n’y a aucune démarche à effectuer. A priori, 1,5 million de travailleurs non-salariés percevront cette aide.

 

Précision

Si le travailleur indépendant cumule une activité salariée et qu’il est éligible à l’indemnité inflation au titre de l’Urssaf, il lui appartient de le signaler à son employeur afin qu’il ne cumule pas les deux indemnités inflation.

À lire aussi

PUBLICITE : QU’EST-IL POSSIBLE DE FAIRE ?
PUBLICITE : QU’EST-IL POSSIBLE DE FAIRE ?

Le Code de la Santé Publique énonce toujours l’interdiction de pratiquer les professions d’infirmier,...

La Cotisation foncière des entreprises (CFE)
La Cotisation foncière des entreprises (CFE)

C’est un impôt versé aux collectivités locales assis sur les seules valeurs locatives des...

Flash info
Sages-femmes : 100M € accordés mais…

Ce 22 novembre a été signé un protocole d’accord entre le Ministère de la Santé et des syndicats représentatifs de sages-femmes. Outre une revalorisation en milieu hospitalier, il prévoit la création d’une 6é année de formation en maïeutique et un certain nombre de mesures pour les sages-femmes libérales… Ceci reste insuffisant pour d’autres organisations qui appellent à un week-end de grève. Rappelons qu’une proposition de loi pour faire évoluer la profession est également en cours d’examen à l’Assemblée Nationale.

 

Protocole d’accord

Infirmiers libéraux : quelle place dans le soin à domicile ?

C’est le sujet de l’étude de l’IRDES (Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé) parue en ce mois de novembre 2021. Elle permet également de mieux connaître le rôle de chacun des intervenants (Idel, aides-soignantes, aides à domicile) dans la prise en charge à domicile des patients dépendants ou atteints de maladies chroniques.

Etude

Idels : changement dans la VDSI

Apparue en janvier 2021, la visite domiciliaire sanitaire infirmière (VDSI) a été réalisée auprès de 450 000 patients positifs au Covid-19. Depuis ce 15 novembre, la VDSI ne concerne que les patients identifiés cas contacts par l’Assurance Maladie au sein du foyer. Rémunération et conditions de facturation dans le lien ci-dessous

Prise en charge / Tarif

Sages-femmes : évolution de la profession ?

Examen en cours par l’Assemblée Nationale d’une proposition de loi visant à affirmer le statut médical des sages-femmes. Le texte propose d’achever l’intégration des écoles de sages-femmes dans les Universités et de créer un 3é cycle d’études (Doctorat en Maïeutique) ainsi qu’un statut d’enseignant-chercheur en Maïeutique.

Proposition de loi

Déclaration DS-PAMC

Vous n’avez pas encore déclaré vos revenus d’activité sur Net-Entreprises ou sur l’URSSAF ?

Vous pouvez déclarer ou rectifier votre déclaration DSPAMC jusqu’au 30/11/2021, faites le rapidement afin d’éviter la taxation d’office de vos cotisations sociales.

☎ Nous contacter