Mot de passe oublié

Flash-infos

Kinés : dépôt d’un recours contre l’avenant 7

La Fédération Nationale des Etudiant(e)s en Kinésithérapie (FNEK) a lancé un recours devant le Conseil d’État contre l’avenant n°7 à la convention nationale organisant les rapports entre les masseurs-kinésithérapeutes libéraux et l’assurance maladie. Motif : l’article 4 de l’avenant qui impose aux étudiants ayant débuté leur formation en 2023 et qui souhaitent s’installer en libéral de le faire obligatoirement en zones « sous-dotées » ou « très sous-dotées » pendant leurs deux premières années d’exercice ou d’avoir une première expérience en établissement sanitaire ou médico-social, toujours pendant deux ans. La FNEK entend ainsi dénoncer un « accès au conventionnement soumis au chantage » et craint que ces « mesures coercitives » aient pour seules conséquences « l’exacerbation de la crise de l’accès au soin, la baisse de l’attractivité de la profession et une précarisation » des futurs kinés. Rappelons que l’avenant 7 a été signé le 13 juillet 2023 par l’Assurance Maladie, et les syndicats FFMKR et Alizé. Il est entré en vigueur le 22 août 2023.

Communiqué

À lire aussi

Remplacement infirmier libéral :  conditions… et polémiques !
Remplacement infirmier libéral : conditions… et polémiques !

Mai, juin, puis juillet et août ! Pour vous, infirmières et infirmiers libéraux, ces...

Etre conseiller technique à l’Angiil : « aider les autres soignants libéraux… »
Etre conseiller technique à l’Angiil : « aider les autres soignants libéraux… »

Infirmière libérale remplaçante, Delphine Clin est également conseillère technique au sein de l’Angiil. Une...