Flash-infos

Idels et kinés : prolongation des mesures dérogatoires sur les soins urgents

Par arrêté ministériel, plusieurs dispositifs déjà mis en place lors de l’été 2022 à propos des urgences et des soins non-programmés ont été prolongés jusqu’au 31 août 2023. Ainsi, les infirmiers libéraux volontaires pourront toujours agir sur sollicitation du service d’aide médicale urgente ou du service d’accès aux soins avec possibilité de réaliser et facturer des actes sans prescription médicale et/ou de déclencher une téléconsultation. De plus, leurs heures d’astreinte seront rémunérées 78 € les 6h aux horaires de permanence des soins ambulatoires et 60 € les 6h en dehors de ces horaires. Enfin, une visite à domicile ou en Ehpad sur demande de ce même service d’urgence mais qui n’aurait pas abouti à la réalisation d’un acte sera rémunérée 1AMI5,6 (cumulable avec les frais de déplacements). Dernier point : les Idels et kinés volontaires pourront toujours participer jusqu’au 31 août 2023 (s’ils oeuvrent déjà dans le cadre d’une structure pluripro) à 6 protocoles de coopération avec délégation d’actes. Ils concernent la prise en charge des cystites, varicelle, rhinite allergique, angine, entorse et lombalgie aiguë. Pour consulter l’arrêté ministériel, c’est ici !

Arrêté

À lire aussi

Angiil-Somtōōt :  un lien fort… qui débouche sur un partenariat !
Angiil-Somtōōt : un lien fort… qui débouche sur un partenariat !

Un nouveau partenariat pour l’Angiil ? Oui. Il s’imposait d’ailleurs… D’abord parce qu’un lien...

Etat de santé des soignants :  études récurrentes, vrai problème… Et après ?
Etat de santé des soignants : études récurrentes, vrai problème… Et après ?

Aujourd’hui, 3 professionnels de santé se suicident tous les 2 jours. Pour autant, mis...