Flash-infos

Evaluation positive de la participation des Idels aux soins non-programmés

Cet été 2022, la mission flash sur les urgences avait instauré la prise en charge des soins non-programmés à la demande du Samu par des Idels volontaires. Pour ce faire, un système d’astreinte infirmière avait été mis en place. En ce mois de décembre, cette mesure a été évaluée dans un rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS). Selon ce rapport, le bilan de la participation des Idels aux soins non-programmés est globalement positif, malgré le peu de recours à cette mesure : à priori, seuls 65 Idels auraient, ainsi, effectué une astreinte et 400 actes auraient été réalisés. Des contraintes techniques (système d’information peu pertinent, manque de matériel) auraient, en effet, freiné la mise en place réelle de la mesure. Toutefois, 2 cas d’intervention pertinente d’Idel en termes de soins non-programmés ont été relevés : expertise réelle d’un patient dont l’état clinique ne permet pas une évaluation correcte à distance par le médecin régulateur ; mais aussi réalisation de soin infirmier déjà identifié par le médecin régulateur (pose de sonde urinaire, pansement complexe…). Selon l’IGAS, cette mesure ne ferait pourtant pas l’unanimité, notamment du côté des médecins. Mais elle doit être préservée… Pour lire les conclusions de l’IGAS, cliquez ci-dessous et voir pp.115 à 121

Rapport

À lire aussi

Angiil-Somtōōt :  un lien fort… qui débouche sur un partenariat !
Angiil-Somtōōt : un lien fort… qui débouche sur un partenariat !

Un nouveau partenariat pour l’Angiil ? Oui. Il s’imposait d’ailleurs… D’abord parce qu’un lien...

Etat de santé des soignants :  études récurrentes, vrai problème… Et après ?
Etat de santé des soignants : études récurrentes, vrai problème… Et après ?

Aujourd’hui, 3 professionnels de santé se suicident tous les 2 jours. Pour autant, mis...